// vous lisez...

Actualités sur le PEL

Le PEL séduit les jeunes

Le PEL séduit de plus en plus les jeunesD’après les récentes études menées en France sur l’âge de la première acquisition immobilière, nous nous apercevons de deux phénomènes contradictoires. La hausse des prix de l’immobilier sans que les revenus n’augmentent dans la même proportion a bloqué les portes de la propriété pour une grande partie des jeunes âgés de 20 à 30 ans. Pour autant, depuis la réforme du PEL 2011, les banques ont axé leur communication auprès des jeunes actifs qui sont de plus en plus nombreux à ouvrir un PEL, sans parfois en maîtriser l’objectif final.

Les jeunes de cette tranche d’âge se retrouvent généralement à une période de la vie où il devient impossible pour eux de continuer à épargner sur le Livret Jeune et où ils cherchent à prévoir un avenir stable. Les conseillers bancaires sont donc naturellement amenés à proposer aux clients de nouvelles perspectives d’épargne en passant notamment par le PEL.

Les conseillers profitent de ces entretiens pour encourager les jeunes à ouvrir le Plan Epargne Logement au plus tôt afin d’atteindre également le plus tôt possible la période minimale des 4 ans d’épargne nécessaires à l’obtention de la prime. Aussi, certains se retrouvent dans des difficultés à respecter la condition de dépôt à hauteur de 45 euros minimum par mois, condition qui n’existe pas pour le Livret Jeune.

C’est ainsi qu’une certaine proportion des détenteurs du PEL se retrouvent dans l’obligation de le fermer tout en ayant tenté de constituer une épargne solide pour un achat immobilier. Il devient donc primordial d’étudier avec attention ses projets à moyen/long terme afin d’ouvrir ou non un PEL lorsqu’on débute dans la vie active.

Commentaires

3 commentaires pour “Le PEL séduit les jeunes”

  1. Il est sûr que le PEL intéresse les jeunes et je pense que c’est tout à fait normal. Il y a beaucoup plus de jeunes qui ont l’intention d’acheter une résidence principale car les moins jeunes ont généralement déjà leur résidence principale et y restent. Après, ceux qui n’en ont pas restent bien souvent locataires car ils n’ont pas les moyens de penser à devenir propriétaire. C’est simplement la logique de la vie !

    Posté par Niao | 26 octobre 2011, 0 h 40
  2. Si beaucoup de jeunes éprouvent des difficultés pour épargner 540eur/an sur 4 ans est-il judicieux d’ouvrir un PEL pour si peu, quel montant et à quel taux on peut prétendre un crédit immobilier avec un minimum d’environ 2500-2600euros à terme?!?

    Posté par Alex | 26 novembre 2011, 19 h 16
  3. C’est vrai que le PEL séduit les jeunes mais en même temps c’est normal car pour leurs études ou même pour trouver du travail en ville, il faudrait qu’il y ait un petit avantage pour les 18-25 ans… non ?

    Posté par Valentin | 14 février 2012, 21 h 31

Rédiger un commentaire