// vous lisez...

Actualités sur le PEL

Epargne Logement : le PEL et le CEL

codes promos

L'épargne logement en FranceDevenir propriétaire est un rêve et un objectif pour nombre de petits épargnants…

Mais quels sont donc les outils mis à leur disposition par l’État et le monde de la finance pour la réalisation de ce projet si ils ne disposent pas directement des fonds nécessaires ?

Comme nous le verrons ci-dessous, le PEL et le CEL sont les clefs ouvrant pour l’épargnant les portes d’accès au prêt épargne logement (à condition, bien sûr, de respecter les clauses incluses dans les contrats au moment de leur signature)…

Plan Épargne Logement (PEL)

Le Plan d’Épargne Logement peut être considéré comme un compte d’épargne classique, si ce n’est que le fruit de cette épargne (capital et intérêts) à l’échéance de la durée du contrat (au minimum 4 ans, au maximum 15) signé entre l’épargnant et la banque permettra, tout en servant de garantie, l’obtention d’un prêt épargne logement à taux préférentiel et une prime de l’État français.

Le PEL ne peut être utilisé qu’en vue d’acquérir un premier bien immobilier faisant office de résidence principale au preneur et/ou à sa famille.

L’épargnant est tenu contractuellement de déposer au minimum 540 € par an sur son compte (un dépôt initial d’au moins 225 € lui est aussi demandé – le total des versements ne pouvant quant à lui dépasser 61 200 €).

En 2011, le taux de rémunération du PEL est de 2,50 %, mais il s’agit d’un taux plancher depuis le 1er mars 2011, c’est-à-dire que ce nouveau taux sera adapté tous les ans par la Banque de France et publié par voie d’arrêté.

Compte Épargne Logement (CEL)

Le Compte Épargne Logement est, lui aussi, un compte bancaire (qui peut être somme toute qualifié de classique) et un système d’épargne qui permet l’accès tant au prêt épargne logement qu’à la prime versée par l’État.

Plus souple que le PEL, le CEL permet de garder un accès aux sommes épargnées (le solde minimal du compte ne peut cependant pas descendre sous les 300 €, tandis que le solde maximal ne peut excéder quant à lui 15 300 € – chaque retrait ou versement devant aussi être de minimum 75 €), mais son taux d’intérêt est relativement moins attractif (actuellement 1,5 %).

Commentaires

4 commentaires pour “Epargne Logement : le PEL et le CEL”

  1. Bonjour,

    Vous parlez d’un PEL pour une première acquisition et si je suis déjà propriétaire et souhaite ouvrir un PEL pour un nouvel achat immobilier après la vente de mon bien à ma retraite, ai je droit à la prime d’état ??

    Posté par Sombart | 29 novembre 2011, 12 h 43
  2. Je viens de me voir taxé au 31/12/2012, et sans explication, de 2132,80 euros au titre de prélèvements sociaux sur les intérêts acquis depuis le début du plan. c’est énorme! et comment celà est-il possible?

    Posté par Balicot Christian | 13 janvier 2012, 19 h 51
  3. Personnellement je trouve beaucoup plus avantageux le PEL car le taux de revenu est beaucoup plus intéressant mais l’inconvénient est que l’on doit déposer de l’argent dessus chaque mois et on ne peux pas retirer librement dessus. Tandis que le CEL c’est beaucoup plus simple et libre même si ça rapporte moins…

    Posté par Valentin | 14 février 2012, 21 h 37
  4. Comment sortir d’un PEL acquis depuis moins de 4 ans ?

    Posté par Mme HARZO | 18 août 2012, 14 h 41

Rédiger un commentaire