// vous lisez...

Actualités sur le PEL

La rémunération du PEL a baissé

Vers la mi-janvier, Bercy a annoncé que le taux du Plan épargne logement allait être révisé. Ce qui s’est confirmé par la baisse de son taux de rémunération au lundi 2 février 2015. Celui-ci est tombé à 2% contre 2,50% jusqu’au fin janvier, un taux qui s’applique essentiellement aux nouveaux plans. Durant ces deux semaines, les épargnants se sont rués sur ce produit afin de bénéficier de l’ancienne rémunération.

Ruée sur le PEL

pel-baisse-du-taux-300x260

En effet, le taux annuel de 2,50% reste valable sur les versements à venir pour les plans ayant été ouvert avant le 1er février. Une condition qui intéressait le public, toujours à la recherche du meilleur taux en terme de placement.

« Nous avons ouvert de 5 à 8 fois plus de PEL que les semaines précédentes » commente une chargée de clientèle auprès d’une agence parisienne du Crédit Agricole.

Quant au crédit Mutuel de Bretagne, le responsable des marchés avance que : « le nombre d’ouvertures de PEL a été multiplié par 10 comparé à l’an dernier ».

La rémunération a été réduite due à l’inflation

baisse-de-taux

Le taux du PEL doit toujours tenir compte de l’inflation. Cependant, un taux de 2,50% est fortement coûteux pour les banques, avec une inflation quasi-nulle. Malgré cela, bon nombre des établissements ont soutenu le mouvement pour diverses raisons.

Selon le responsable du pôle épargne au sein du Crédit Agricole : le PEL est un produit d’épargne intéressant qui prend tout son sens en tant que placement pour un projet immobilier » tandis qu’un autre responsable chez Société Générale estime qu’il « a toujours été proposé aux clients « appétants » lors des entretiens avec leur conseiller ».

Etant donné que le PEL a fait mieux que le livret A en 2014 (en savoir plus), cette tendance pourrait se poursuivre cette année. En outre, ce produit d’épargne s’avère très attractif pour les banques, ce qui les incite à privilégier des ressources sur le long terme.

Commentaires

Pas de commentaire.

Rédiger un commentaire