// vous lisez...

Actualités sur le PEL

Le PEL n’est plus rentable ?

Depuis quelques temps, il s’avère que le plan épargnant logement ne remporte plus assez comme avant. En effet, cela ne concerne pas tous les épargnants, mais juste quelques-uns. Malgré cela, il est toujours le placement préféré des Français. Avec son taux qui est passé de 2,5% à 2% au 1er février, il est devenu moins rentable, notamment au bout de douze mois.

Imposé sur le revenu au bout d’un an

calcul-placement-taux-investissement_bloc_article_grande_image

Etant donné que le PEL est soumis aux prélèvements sociaux chaque année, il devient imposable sur le revenu en plus des cotisations sociales après son douzième mois. Si votre compte a été ouvert bien avant la révision de son taux, il est assez intéressant. Par conséquent, si votre compte date du février 2015 avec un taux moins élevé qu’avant, vous auriez tout intérêt de clôturer votre PEL actuel et d’en ouvrir un autre. Et si vous êtes soumis à un impôt sur le revenu, il est possible de vérifier la rentabilité de votre épargne selon le taux marginal d’imposition ou TMI.

Un taux fixe

Il se trouve que le taux du PEL reste invariable durant sa durée de vie. En d’autres termes, un taux précis est défini à son ouverture et celui-ci ne va pas changer au cours de son existence. Ce qui n’est pas le cas du livret A dont le taux est révisable jusqu’à deux fois par an. Puis, comme le plan épargne logement consiste à constituer un apport dans le cadre d’un crédit immobilier, il permet un accès à un « prêt PEL » au bout de 4 ans d’existence. C’est, en fait, un crédit aux conditions spécifiques.

Commentaires

Pas de commentaire.

Rédiger un commentaire