// vous lisez...

Questions - Réponses sur le PEL

Faut-il investir dans le crowdfunding immobilier ?

La notion de crowdfunding n’est plus étrangère aux français car le financement participatif permet de réaliser des dizaines de projets chaque jour notamment dans le domaine de la création d’entreprise. Aujourd’hui, le modèle s’est développé et s’attaque à l’immobilier avec la possibilité d’investir à plusieurs pour des profits intéressants.

Le principe du crowdfunding immobilier

La base reste la même puisqu’il s’agit de participer à un même projet selon un barème personnel pour permettre d’acheter un bien. Ce dernier sera alors immobilier puisque la somme collectée pourra servir à acheter un immeuble ou un lotissement en entier en passant directement par le promoteur. Possédant le budget demandé pour s’offrir le programme construit, ce nouveau mode de fonctionnement possède des avantages considérables.

La découverte de ce nouveau moyen de financement pourrait bien intéresser les particuliers qui ne parviennent pas à se financer un logement par la voie classique du PEL. Le promoteur n’a plus besoin d’attendre l’éventuel accord d’un organisme financier pour vendre puisque les fonds lui sont garantis. De cette façon, le crowfunding immobilier permet d’obtenir des immeubles neufs très facilement étant préférés à une multitude de copropriétaires car les démarches sont facilitées.

Crowdfunding-immobilier

L’achat d’un programme à construire dans son intégralité est possible grâce à ce mode de fonctionnement. Il pourrait bien détrôner les achats classiques à l’avenir. Pour les investisseurs, les avantages sont nombreux dont le choix d’une zone géographique attrayant et la possibilité d’enregistrer une plus-value évaluée entre 6 à 8 % à reverser sur son PEL en cas de besoin (cliquez ici pour en savoir plus sur ce livret d’épargne).

Une expérience à tester avec précaution

Bon père de familleLe financement participatif dans l’immobilier a tout pour séduire mais ce phénomène est encore trop nouveau pour être objectif à son égard. Pour une personne souhaitant financer son projet immobilier, il est conseillé de ne pas investir plus de 5 à 10% de sa capacité d’épargne dans le crowfunding immobilier.

Les rendements alléchants ne doivent pas cacher le fait que les lots achetés peuvent être difficilement revendables par la suite. La santé du secteur fluctue en permanence donc la somme versée au moment de l’achat ne sera peut-être récupérée que tardivement ou se situer bien loin des estimations réalisées.

financement participatif immobilierLes sommes versées dans le cadre du financement participatif se trouvent bloquées jusqu’à la signature de l’acte de vente. Le montant total est reversé entièrement au promoteur mais à aucun moment un épargnant ne peut récupérer sa mise. Il ne peut donc pas se retirer s’il a trouvé une nouvelle opportunité pour financer son projet immobilier.

Le crowdfunding immobilier a également pensé au problème du retour sur investissement qui n’est en aucun cas assuré (en savoir plus). Un reversement sous forme de loyers encaissés jusqu’à la vente du lot a été imaginée sans que les choses soient réellement définies. Même si cette initiative peut à terme devenir une très bonne opportunité, la précaution est de mise à l’heure actuelle. Etudier la situation du marché et l’état du secteur va permettre d’investir dans une zone particulièrement prometteuse car considéré comme tendue.

Commentaires

Pas de commentaire.

Rédiger un commentaire