// vous lisez...

Actualités sur le PEL

Rachat de crédit immobilier et plan épargne logement

plan epargne logement projet immobilier

Certains emprunteur ayant un plan épargne logement souhaitent faire racheter leur prêt immobilier avec ou sans prêts à la consommation, une opération qui n’implique pas forcément de clôturer son PEL.

Crédit immobilier, PEL et taux en baisse

La baisse des taux a suscité une vague de renégociation et de rachat de prêt sur le territoire tricolore, les Français ont bien compris qu’il était possible soit de réaliser des économies, soit de revoir le montant à la baisse de leur mensualité, des opérations qui impliquent de se tourner soit vers une banque, soit vers un courtier.

Simplement, cette baisse soudaine des taux a peut-être pris de cours les projets de certains emprunteurs qui envisageaient un investissement plus tard dans l’immobilier et qui avaient souscrits un plan épargne logement. De ce fait, de nombreux ménages avec un plan d’épargne logement ont la possibilité de renégocier leur prêt en cours et/ou d’acheter un nouveau bien, une opération sur mesure souvent difficile à trouver auprès des banques traditionnelles.

Faire racheter son prêt immobilier et investir dans la pierre avec le PEL

Le plan épargne logement n’est aucunement un frein pour réaliser une renégociation de prêt ou un rachat de crédit immobilier, sauf si l’emprunteur fait appel à une banque et que cette dernière exige une la domiciliation des comptes bancaires.

La solution est donc de se tourner vers un courtier, lequel pourra négocier un rachat du prêt immobilier et un montant supplémentaire pour acheter le nouveau bien, le plan d’épargne logement pourra être utilisé ou non dans l’opération afin de fournir un apport. Si l’emprunteur se contente d’un simple rachat avec nouveau projet, il pourra emprunter suivant la quotité hypothécaire à disposition (c’est le ratio entre la valeur du bien et le montant à emprunter). Si l’emprunteur souhaite débloquer son PEL, il pourra déduire la somme du nouveau projet ou la cumuler pour investir dans le bien souhaité, tout en faisant racheter son prêt initial.

quotite hypothecaire

Une opération complexe, des taux intéressants

Les courtiers sont en première ligne pour ce genre de financement car les banques traditionnelles peuvent racheter un crédit et proposer un nouvel emprunt mais pas confondre les deux dans une seule opération. De plus, ces produits particuliers sont proposés par des établissements de crédits spécialisés (à l’image du CFCAL) qui sont capables de racheter un ou plusieurs crédits et de rajouter une somme supplémentaire au financement. En fait, cela est rendu possible grâce à la garantie hypothécaire sur le bien initial, ce qui implique forcément des démarches administratives plus lourdes que pour un prêt immobilier classique, mais ces démarches sont assurées par les courtiers.

En matière de coût, des frais de notaire ainsi que des frais de dossiers sont à prévoir. Dans une optique de réaliser des économies, il faudra bien évidemment s’assurer que la différence de taux est au moins d’1 point, c’est à dire que le taux proposé soit inférieur au taux en cours. En matière de réduction de mensualités, l’allongement de la durée ne doit pas être trop important car une majoration du coût total peut prendre forme, ce qui réduit les bénéfices d’une telle opération bancaire.

Commentaires

Pas de commentaire.

Rédiger un commentaire