// vous lisez...

Questions - Réponses sur le PEL

Le PEL baisse en popularité

Depuis le début de l’année, la souscription à des produits bancaires auprès de la Banque de France a commencé à perdre beaucoup de son attrait. De plus, les taux d’intérêt servis aujourd’hui n’ont jamais été aussi bas.

Le PEL ou Plan Epargne Logement affiche lui aussi un déclin inéluctable. Les dépôts recensés par la Banque de France pour ce produit n’ont jamais été autant en chute libre. Et cela, depuis sa création. En effet, la chute des versements du PEL s’amplifie depuis le début de l’année.

On dirait que le PEL a perdu tous les atouts qui en faisaient un placement à succès il y a trois ans de cela. Détails.

Comprendre le Plan Epargne Logement

Plan épargne logement

Tout d’abord, il est important de rappeler ce qu’est réellement le PEL. Comme son nom l’indique, c’est un produit bancaire permettant d’obtenir des intérêts et sous conditions pour la réalisation de projets de logements pendant une phase de 4 à 10 ans. Le PEL peut servir au financement de travaux ou à l’acquisition d’une construction ou d’un local à usage professionnel.

Ouvert à toute personne physique, majeure ou mineure, c’est un produit d’épargne avantageux que possèdent aujourd’hui près de 16 millions de Français.

La rémunération de l’épargne fixait un taux de 2,2 % pour les contrats ouverts en janvier 2015.

Des collectes de plus en plus faibles

Des épargnants pour le PEL

Depuis la création du PEL, la collecte mensuelle enregistrée n’a encore jamais été aussi catastrophique que celle de février dernier avec seulement 83 millions d’euros. Malheureusement, le mois suivant a été pire. En mars, le produit bancaire n’a enregistré que 31 millions d’euros de collecte. Ce chiffre est très loin des 522 millions enregistrés au mois de mars 2017 et des 1,3 milliard en mars 2016.
A l’heure actuelle, le taux est de 1 % si on en a enregistré 1,5 % en février et juillet 2016. Le taux de prêt immobilier, auquel est adossé le PEL, a lui aussi baissé à 2,7 %. On avait des taux qui pouvaient atteindre jusqu’à 4,20 % en 2014 et qui sont passés à 3,20 % en 2015.

D’après la Banque de France, le rendement moyen des PEL qui ont été ouverts en France est de 2,69 %. Voilà fort bien un taux qui ne bouge quasiment plus depuis le début de l’année 2016.

Les causes de cette baisse de popularité

Baisse du PEL

On peut expliquer la désaffection des Français par plusieurs raisons, mais ce qui le plus important est le changement récent de fiscalité. Les PEL ont toujours été exonérés d’impôts sur le revenu.

Mais des changements ont été instaurés en janvier 2018 : depuis, l’intérêt des PEL est devenu entièrement fiscalisé. Les épargnants sont soumis à des prélèvements forfaitaires (30 %). A noter toutefois que cela ne concerne que les nouveaux PEL et non les anciens.

Les détenteurs d’un PEL souscrit avant le 31 décembre 2017 bénéficient toujours de l’Ancien Régime fiscal ainsi que de la rémunération fixée à l’ouverture de leur produit d’épargne. Les PEL souscrits du 1er janvier n’ouvrent également plus droit à la prime d’Etat.

Commentaires

Pas de commentaire.

Rédiger un commentaire