// vous lisez...

Actualités sur le PEL

Vivre en copropriété : les contraintes à savoir

La copropriété telle qu’on l’entend est un système dans lequel chaque propriétaire possédant un immeuble chacun (maison individuelle ou appartement), partagent des parties communes. Ces dernières peuvent être des terrains, des équipements collectifs, des couloirs, des espaces verts, des jardins, etc.

De ce point de vue, on peut déjà dire que vivre dans une copropriété implique un savoir-vivre ensemble. Ce n’est pas tout, cela nécessite également le respect de quelques règles.

Pour les connaitre en détail, voici un aperçu général.

Le respect du règlement de copropriété

Le respect du règlement de copropriété

Tout d’abord, il convient de rappeler qu’il existe deux types de copropriété. Si l’on décide par exemple de vivre dans un pavillon, dans ce cas, on est dans le cadre d’une copropriété horizontale, car les maisons individuelles se répartissent de cette façon.

Par contre, si l’on envisage de vivre dans un appartement, cette fois-ci, on parle de copropriété verticale, car les quotes-parts de chaque propriétaire sont disposées de manière verticale.

Dans les deux cas, il existe des règles communes à respecter. Parmi celles qui revêtent une importance particulière est le règlement de copropriété. Il s’agit d’un document qui établit les règles concernant l’organisation et le fonctionnement de l’immeuble.

Il règle dans ce cas les obligations de chaque propriétaire sur l’usage des parties communes, telles que l’utilisation du garage ou des équipements sportifs, etc. Il concerne également les règles à respecter en matière de gestion. Cela implique dans ce cas, les charges pour l’entretien et l’administration des parties communes, etc.

Solliciter l’accord des autres copropriétaires dans certains cas

Solliciter l’accord des autres copropriétaires dans certains cas

Vivre en copropriété signifie que l’on n’est pas libre d’aménager quoi que ce soit, surtout si les travaux impliquent la modification des parties communes. Certes, chaque propriétaire peut toucher son lot individuel, mais ce n’est pas le cas pour les zones à partager.

Ainsi, si l’on envisage par exemple de construire une nouvelle piscine à proximité de son pavillon, il est indispensable d’avoir l’accord de tous les copropriétaires. C’est également le cas, si l’on décide de changer le décor du jardin, ou d’aménager des nouveaux luminaires pour éclairer les ruelles.

En outre, il faut être présent lorsque l’assemblée générale se réunit. Il s’agit d’un organe qui rassemble tous les copropriétaires de l’immeuble. Cette obligation est imposée afin que l’on puisse participer à la prise des décisions.

En général, les décisions prises lors de cette réunion concernent la gestion des parties communes, la modification du règlement de copropriété, les cotisations pour l’aménagement de nouvelles espaces communes, et bien d’autres encore.

Les règles de voisinage à honorer

Les règles de voisinage

Lorsque l’on vit en copropriété, il est aussi indispensable de respecter les règles de vie de base, même si ces dernières ne sont pas prévues par la loi. C’est le cas de la courtoisie. Celle-ci implique que chaque voisin, ou copropriétaire se salue dès qu’ils se rencontrent.

Les propriétaires doivent également honorer les règles de voisinage essentielles. Il s’agit principalement de la tranquillité. Dans ce cas, il est important d’éviter les nuisances sonores ou les tapages nocturnes afin de respecter la sérénité de son voisin.

À part cela, il est aussi préférable de respecter les règles d’hygiène. Ici, on fait principalement référence au ramassage des ordures, au nettoyage de la ruelle, ou l’entretien de sa partie privative afin que cela ne nuise pas à son voisin.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!