// vous lisez...

Actualités sur le PEL

Existe-t-il des options dans le domaine de l’immobilier ?

immobilier

Peut-on trader les actions sans frais ?

La réponse est... OUI ! Avec eToro, on ne paye aucun frais de transaction sur l'achat et la vente d'actions (du monde entier). Le trading d'actions n'a jamais été aussi simple et ouvert à tous. L'inscription est rapide et gratuite.

Je veux en savoir plus

De manière générale, investir dans l’immobilier s’apparente principalement à l’achat de maisons, d’appartements ou de faire de l’immobilier commercial.

Cela pourrait s’arrêter là, mais pourtant, il y a d’autres manières d’investir dans le domaine de l’immobilier, sans nécessairement devoir acheter des propriétés. En effet, il faut savoir qu’il existe deux catégories bien distinctes dans le milieu de l’investissement immobilier, à savoir, les placements immobiliers physiques et ce que l’on appelle la “pierre-papier”. Qu’est-ce que c’est ? Cela veut tout simplement dire des investissements qui ne demandent aucune acquisition personnelle de biens immobiliers.

Dans ce cas précis, il ne s’agit nullement d’un investissement locatif, mais plutôt d’une forme d’investissement sur le marché financier.

À cet effet, plusieurs options s’offrent à celles et ceux qui souhaitent s’emparer des différents instruments financiers pour investir dans l’immobilier. Nous pouvons notamment retrouver les SIIC ou Société d’Investissement Immobilier Cotée (ou foncières cotées ou REIT en anglais), les ETF (trackers) ou encore les actions des sociétés du domaine de l’immobilier cotées en bourse. Qu’est-ce que tout ceci signifie ? La réponse est juste ici.

1. SIIC ou les sociétés d’investissement immobilier cotées ou foncière cotées

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, les options d’investissement dans le domaine de l’immobilier sont nombreuses.

Dans le cas d’une SIIC ou REIT (Real Estate Investment Trust), nous avons affaire à une société qui va générer des revenus par la construction et la gestion des biens immobiliers. Ainsi, un investisseur dans des SIIC investit de manière indirecte dans les biens que la société possède. De même, les biens des SIIC n’ont pas pour but d’être vendus, mais plutôt d’être loué sous forme :

  • De bureaux ;
  • D’hôtels ;
  • De centres commerciaux ;
  • De maisons, etc.

Ensuite, les revenus des loyers sont versés aux investisseurs sous forme de dividendes.

2. Les ETF immobiliers

Les ETF sont définis comme étant des produits qui répliquent le cours d’un indice, d’une obligation, d’une composition de produits ou d’une matière première.

Ici, le rendement se base sur l’évolution des prix des produits sous-jacents des fonds. Par exemple, les ETF immobiliers peuvent être constitués d’un panier de titres du domaine de l’immobilier du type SIIC. Par ailleurs, ce qui est intéressant avec cette option, c’est que les ETF sont négociés comme des actions en bourses les rendant donc plus flexibles et liquides.

À noter que les ETF permettent d’investir dans une grande gamme d’actions d’entreprises du secteur ou de SIIC, en un seul investissement.

immo

3. Les actions de sociétés immobilières cotées en bourse

Une autre option d’investir dans l’immobilier est d’opter pour les actions de sociétés qui opèrent dans ce secteur.

Les possibilités sont encore une fois multiples dont :

  • L’investissement dans des sociétés possédant des biens immobiliers ou qui pratiquent des activités semblables à celles des foncières cotées (avec de la location de biens), mais qui ne disposent pas des critères requis pour être considérées comme des SIIC.
  • L’investissement dans des entreprises de marchandise de construction ;
  • L’investissement dans des sites internet immobilier ;
  • L’investissement dans des entreprises qui vendent des biens pour le compte de tiers (par exemple des propriétaires fonciers).

Le trading d'actions sans frais, c'est possible !

Commencer à trader les actions sur eToro (0 frais de commission)