// Plafond du PEL

Le PEL, Plan d’Épargne Logement, reste un placement sécurisé et valorisant. Son rôle est d’aider les français à acheter un bien immobilier grâce à leur épargne et à un prêt avantageux.

Quel est le plafond du PEL ?

Plafond du PEL2014 ne marque pas de changements majeurs dans les statuts régissant le plan d’épargne logement. Le taux, la fiscalité, la durée de placement et le plafond restent inchangés. La durée minimale de placement est donc de quatre années avec un premier dépôt au moins égal à 225 euros et un dépôt minimum par an de 540 euros.

Le plafond du plan épargne logement est de 61 200 euros. Les versements peuvent être augmentés selon le bon vouloir de l’épargnant mais ne doivent pas dépasser le plafond.

Le rendement d’un PEL en incluant la prime d’état est de 3,50 % depuis 2003. Le placement est censé durer 10 ans ; pourtant, il est possible de conserver son PEL plus longtemps à condition de ne plus réaliser de versements. Le taux d’intérêt stagne au seuil minimum décidé par l’état, soit 2,50 %.

Les avantages liés au plan épargne logement

PELDu plafond du PEL et de sa durée dépendront les aides de l’état pour la réalisation du prêt épargne logement. Le versement de la prime d’état ne s’effectue que si un prêt épargne logement est demandé. Cette prime s’élève à 1525 euros.

Le plafond du prêt est de 92 000 euros pour une durée variant de 2 à 15 ans. Les taux d’intérêt sont différents selon l’année d’ouverture du PEL. A titre d’exemple, le taux était de 4,80 % en 1997 ; il est de 4,20 % depuis 2003.

Le plafond élevé du PEL permet de se “projeter” dans l’avenir en prévoyant l’achat de son logement principal ou secondaire, de son local à usage professionnel… La réglementation permet également d’utiliser son PEL pour souscrire des parts de SCPI.

Vous devez connaître votre taux d’endettement

Il est intéressant d’avoir une solution d’épargne, car elle vous permet d’affronter certains problèmes financiers. Vous piochez ainsi dans vos économies afin de supprimer cette difficulté. Toutefois, le calcul du taux d’endettement est primordial, car il permet d’envisager le futur avec sérénité. En effet, lorsqu’il dépasse près de 30 %, il est alors complexe d’opter pour un prêt.

  • Il suffit de multiplier vos revenus par 12 et de prendre en compte toutes les ressources financières mensuelles.
  • Dans les charges, vous avez bien sûr les crédits en cours et n’oubliez pas les intérêts.
  • Il faut indiquer la pension alimentaire si vous devez la verser à votre ancien partenaire.
  • D’autres charges récurrentes peuvent impacter vos finances tous les mois.

Grâce à un simulateur proposé sur le Web, vous avez toutes les informations nécessaires pour connaître votre taux d’endettement. Ce dernier est souvent calculé par les conseillers financiers lors de la demande d’un emprunt. Il en effet inutile d’envisager un dossier de souscription si le pourcentage est beaucoup trop élevé. Par contre, lorsqu’il est inférieur, les banques sont en mesure d’étudier avec précision votre demande. Si votre pourcentage se rapproche de la limite, un montant plus faible pourrait être prêté.